Actions prévues en 2007

Achat d'un véhicule de consultation ophtalmologique pour les village de brousse au Burkina Faso

PROJET D'UNITE MOBILE DE CONSULTATION OPHTALMOLOGIQUE


                1) MOTIVATION DU PROJET

                Destination : population dispersée du Maghreb et de l'Afrique Noire.

                Origine : du fait de la grande prévalence des pathologies ophtalmologiques et de leur incidence sur la désocialisation des populations essentiellement agricoles et isolées.

               
  • du fait de la sous médicalisation,               
  • de la concentration des soins dans des centres spécialisés des grandes villes,               
  • dispersion des populations,               
  • difficultés d'accession aux soins ( difficultés de transport et cout de ceux-ci)

                2) LE PRINCIPE

                Il s'agit de l'équipement d'un véhicule en unité de consultation ophtalmologique, avec les appareillages permettant l'examen, le dépistage et les traitements efficaces des pathologies très courantes (traumatique,seniles,infectieuses) et souvent cécitantes.
                Ce travail nécessitant un équipement spécialisé très spécifique avec différentes contraintes techniques.

                Fragilité et sensibilité vis à vis de l'humilité, des poussières notamment en raison d'un équipement optique et électrique spécifique.

                Nécessité de propreté, voir de stérilité du matériel, notamment de petite chirurgie.


Necessité de transport des traitements (collyres, pommades, médicaments, matériel de suture, matériel de petite chirurgie) afin de fournir une parfaite autonomie à la structure mobile.

                _Contraintes concernant le véhicule.
               
Ce véhicule doit être de type léger (notamment pour qu'il soit possible d'être conduit par toute personne possédant un permis de conduire un véhicule de type léger).
                Il doit être spacieux, le plus possible (afin de tenir debout dedans et de pouvoir installer le maximum de matériel, dans cet espace réduit).
                Il doit être fonctionnel : posséder de nombreux rangements.
                Etre ergonomique.
                Etre pratique, simple, solide : nous devons prévoir des fixations suffisamment solides afin de stabiliser le matériel médical et éviter au maximum qu'il soit soumis aux vibrations du transport, celui-ci se faisant la plupart du temps sur des pistes au revêtement non stabilisé. Il faut prévoir un système de coussinets et d'amortisseurs pour la fixation du matériel qui doit être également démontable.

                Nécessité de prévoir une arrivée d'eau ainsi q'un réservoir (lavage des mains, nettoyage des instruments).

                Prévoir un générateur électrique soit indépendant soit integré de type groupe électrogène afin de fournir du courant continu 220 V.

                Prévoir une climatisation mobile également branchée sur le groupe électrogène.
                Les conditions de travail, les populations ciblées se trouvant dans des zones très chaudes et arides, les conditions de confort notamment pour les patients qui subiraient une opération seront meilleures.

3) LE VEHICULE LUI-MEME

                De type camionnette ou fourgonnette de grand volume, possédant un minimum de 3 places à l'avant.

                Une séparation avant - arrière, avec hublot de surveillance.
                Des ouvertures, une avant, une à l'arrière plus large afin de faciliter la circulation du personnel médical et du patient.


La motorisation doit être de type simple, accessible et courante afin de pouvoir subir des réparations dans le pays d'utilisation ( pour cela une motorisation française PEUGEOT- RENAULT - CITROEN ou Européenne MERCEDES de type diesel de préférence, avec le minimum d'électronique est tout à fait indiqué).

                La propulsion doit être de 2 ou 4 roues motrices.

                La caisse doit être  équipée type piste cailloux ou sable, avec des renforts de langeron, des renforts de suspension, surélévation de la garde au sol, des plaques de protection sous le moteur et sous l'échappement, un renfort du pare-brise et une amélioration de la capacité de refroidissement du groupe moteur est impératif.

                La caisse doit être renforcée, isolée de préférence de couleur claire.

                4) L'ASPECT MEDICAL OPHTALMOLOGIQUE

                Nécessités d'utilisation et de transport d'un appareillage sophistiqué optique, électronique et fragile.

                De nombreuses pathologies infectieuses du globe oculaire et des paupières nécessitant des diagnostics précis ainsi qu'un traitement souvent micro-chirurgical nécessitant l'équipement d'un petit bloc opératoire avec les contraintes  de stérilité et l'utilisation d'un microscope et de lumière puissante.

                La nécessité de stériliser la matériel chirurgical.

                Il est donc nécessaire de prévoir la protection du matériel vis à vis de la poussière, de l'humidité, de vibrations.

                La nécessité d'espace important pour le rangement des traitements qui seront distribués sur place, impérativement du fait de l'absence de pharmacie et d'accès de la population aux pharmacies.

                5) CHOIX DE VEHICULE

                Selon tous les critères définis précédemment par rapport à notre cahier des charges, le choix s'est porté sur un véhicule de type ambulance, samu ou vsab des centres de secours pompiers, ces véhicules sont bien souvent déjà équipés, médicalisés et leur tranformation en unité ophtalmologique s'avère plus aisée.

Ils ont souvent été éprouvés par des professionnels et améliorés depuis longtemps.

                Leur motoristion est bien souvent d'utilisation courante.

                Le choix s'est donc porté sur le véhicule décrit ci-après dans le document annexé.

                6) ORGANISATION DE L'UTILISATION DU VEHICULE

                Le véhicule sera basé au BURKINA FASO.
                Dans un premiser temps à OUAGADOUGOU, la capitale au sein d'un dispensaire géré par une association Burkinabaise, dispensaire comprenant de nombreuses spécialités et notamment ophtalmologiques.

                L'unité ophtalmologique du dispensaire a été installée, par les soins de l'association les Eaux Vives de CLERMONT-FERRAND, associée à une association burkinabaise et l'Association YIMDI SOLIDARITE de MOULINS.

                Ce centre  ophtalmologique fonctionne avec des médecins locaux burkinabais et des chirurgiens.
                Il est très bien équipé au niveau médical et dispose également d'un bloc opératoire performant.

                L'unité mobile sera utilisée au départ du centre, à destination des villages isolés de brousse, dans le cadre d'une caravane médicale, c'est à dire associée à d'autres médecins généralistes, pédiatres et spécialistes notamment dermatologues.
                La caravane devra rester sur place de 1 à plusieurs jours en fonction du nombre de malades et sera itinérante. Les campagnes pourront se dérouler sur une période allant de 1 semaine à plusieurs semaines.

                Cette caravane devra fonctionner essentiellement en période sèche, seule période où les routes et les pistes sont pratiquables qui s'étale en gros du mois d'octobre au mois de mars (période devenant très chaude et humide).

                Les populations des dits villages seront averties longtemps à l'avance du passage de la caravane, notamment par les autorités administratives et coutumières locales.


Une collaboration étroite sera établie entre le système médical local ( essentiellement dispensaire) et le personnel médical de la caravane.
                Ce personnel sera composé de praticiens locaux (infirmiers, médecins) secondés et aidés par nous-même, médecins européens pour des missions ponctuelles.

                Nous envisageons de réaliser le maximum de soins et d'actes de petite chirurgie sur place, au sein de l'unité mobile et de transférer les pathologies plus lourdes vers le centre fixe de OUAGADOUGOU où des interventions notamment de cataracte (extrêmement fréquentes) pourront être réalisées dans les meilleures conditions.
                Le transfert des patients se fera par groupe ce qui permettra de limiter le coût et facilitera l'organisation de leur transfert et de leur prise en charge chirurgicale.

                Nous prévoyons d'acheminer l'unité mobile par voie terrestre au cours de l'hiver 2007 - 2008.
                Les premières missions pourraient s'effectuer dès le mois de Février-Mars 2008.
Voir l'album photos

Forage d'un puit

Le puit est un des éléments essentiel de chaque village d'une part parce qu'il est source de vie, d'autre part parce qu'il est un lieu de rencontre privilégié.




INTRODUCTION:

La lutte contre la pauvreté est le thème d'actualité, et tous les partenaires au développement sont unanimes à reconnaître l'importance que revêtent leurs décisions en faveur de toute situation à même de réduire de façon durable la pauvreté au niveau des populations. Le principal défi que le Burkina Faso devra surmonter au cours des prochaine années est la réduction de l'état massif de pauvreté des populations et de leur vulnérabilité face aux différentes crises. Les enquêtes participatives de 2001, on révélé que la santé, l'éducation de base et l'eau potable sont perçues par les population comme les services essentiel de base dont elles devraient disposer pour leur épanouissement. Tout programme de développement se construit autour de ces axes prioritaires. C'est ce qui justifie le projet de forage dans le village de Tiébo.


SITUATION GEOGRAPHIQUE DU LIEU

Tiébo es situé dans la région du centre ouest est à plus de 150 km de Ouagadougou. Le village compte plus de 1700 habitants. Le village ne dispose pas d'un centre sanitaire et doit se déplacer à plus de 5 km pour les soin primaires de santé. Il y'a une école à trois classes où le recrutement se fait tout les deux ans.


IMPACTE DE LA REALISATION DU FORAGE

L'eau est une denrée précieuse pour les populations du Burkina Faso. Les principaux lieux d'approvisionnement en eau des ménages demeurent les puits, suivis des forages et des fontaines publiques. Ceux-ci sont largement insuffisants pour une population sans cesse croissante. Environ 10% des ménages s'approvisionnent à partir des eaux de surface. L'eau courante à domicile n'est présente que dans 6% des ménages notamment dans les grands centres urbains. Une urgence s'impose ici pour préserver les populations des conséquences graves dues à cet état de chose. Il faut noter la grande volonté du gouvernement et les grands effort qu'il fournis dans le domaine de l'eau. Nous sommes cependant conscient que le gouvernement à lui seul atteindra difficilement cet objectif et a besoin de l'engagement de plusieurs secteur. LAMI est consciente que son engagement ne doit pas être comme pour remplacer l'acteur principal qu'est l'Etat, mais comme pour apporter sa pierre à la construction du pays . C'est dans ce cadre que se situe le projet d'un forage pour le village de Tiébo. Les femmes de la zone où le forage sera situé doivent faire plus de deux km pour porter l'eau.

Moulins à grain

Deuxième élément principal du village permettant d'économiser des heures de fatigue !

Équipement d'une école

L'éducation est un des pilier du développement et de l'accès à de meilleurs conditions de vie.
nous pouvons aider a l' équipement d une école en fournitures scolaires livres etc


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : samedi 31 mars 2018